AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 La microgus qui tombait à pic { Declan et Wing-Na

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
▌PSEUDO : Tonton
▌INSCRIT LE : 28/01/2013
▌AVATAR : Charlene Choi
▌CREDIT : Tonton
▌AGE DU PERSONNAGE : 26 ans
▌STATUT MATRIMONIAL : célibataire
▌STATUT SOCIAL : Modeste
▌METIER : Observatrice
▌UN PETIT RP ? : La fiche d'abord !
▌CITATION : Le fond du coeur est plus loin que le bout du monde.
▌MESSAGES : 72

MessageSujet: La microgus qui tombait à pic { Declan et Wing-Na   Lun 11 Fév - 19:03

Il y a des boulots plus contraignants que d'autre et celui de Wing-Na ne faisait, fort heureusement, pas partie de cette catégorie. Certains des microgus ne comprenaient pas bien ce qui pouvait pousser la jeune asiatique à observer les humains avec tant d'insistance pour comprendre quels étaient leurs coutumes et habitudes. Il faut dire que la grande partie des microgus pensait également que son oncle était un fou et que c'était un miracle que le plancher de la maison qu'il occupait n'avait pas encore pris feu ou pire, explosé. La raison de ce métier était pourtant fort simple, Wing-Na aimait les humains, elle rêvait secrètement d'en devenir un et aurait donné sa voix à une vilaine sorcière en échange d'une taille plus grande sans hésiter, comme pour cette fille à la queue de poisson. Elle les trouvait presque fascinant et s'amusait à les observer comme on observe des fourmis... sauf que l'observant n'était pas un énorme visage déformé par une vitre.

Les observations du jour prenaient place dans l'un des établissements où les humains se réunissaient, parlaient, buvaient et parfois recrachait une substance bizarre à l'odeur nauséabonde. La petite Wing-Na restait sur les hauteurs à regarder les vas et viens de ces géants en se demandant si son ancien ami n'était pas parmi l'un d'eux. Ca faisait à présent plus d'un mois qu'elle se trouvait aux Etats-Unis et elle ne l'avait toujours pas croisé. Mais où pouvait-il bien être ? La petite asiatique préférait de loin le plafond au plancher, elle se sentait moins petite face au monde qui l'entoure et comme peu de Microgus n'osaient se frayer un chemin entre les murs comme elle, Wing Wing pouvait jouir d'une paix royale en se trouvant sur l'une des étagères du bar. Elle se trouvait derrière ces curieuses sculptures de verre dépourvue d'orifice et dont la forme ressemblait aux cous de ces curieux animaux qu'elle avait vu un jour dans la boîte à image. Elle restait toujours à l'arrière de la rangée pour ne pas se faire remarquer et quittait la place aussi souvent qu'une main géante agrippait une de ses statuettes pour la retourner devant l'un des autres humains.

Après avoir passé plusieurs heures à les regarder dans leur petit manège, elle se décida qu'il était temps de rentrer, les curieuses pratiques de ces humains ne devraient pas être si intéressantes que ça pour les recherches de son oncle. Quelle trouvaille pourrait-il imaginer avec le simple fait que des hommes boivent encore, et encore, et encore. Wing-Na était le genre de fille à seulement boire quand elle avait soif et en très petite quantité. Elle comprenait difficilement le fait de boire jusqu'à plus soif ou dans certains cas quand on a plus soif depuis un moment. Bref, elle se décida à rejoindre le petit trou dans le mur par lequel elle était arrivée sur cette étagère. Un chemin qu'elle pratiquait dans toutes ses cachettes et qui se faisait bien souvent sans encombre. Mais, c'était sans compter sur les récents évènements qui bouleversaient le monde des microgus. En passant sa tête par le trou, elle tomba nez à nez avec une boule de poil qui la dévisageait avec un regard qui se demandait si, de un, c'était mangeable et une fois cette hésitation passée, quel goût cela pouvait bien avoir. La gueule béante du rat s'ouvrit pour montrer ses imposantes dents ce qui était une raison plus que suffisante pour Wing-Na de rebrousser chemin. Elle recula sa tête juste au moment où les dents claquèrent, dans une haleine qui en disait long sur l'hygiène buccodentaire de l'animal. Il passa son museau par l'orifice menant sur l'étagère, voulant s'y engouffrer à son tour, mais ne parvint pas à y entrer davantage. Wing-Na, bien que courageuse, n'en était pas inconsciente et s'était réfugiée au bord de la planche, au risque d'être repérée par un des humains, chose dont elle se moquait éperdument. Elle s'accrocha même à l'une des sculptures pour prendre un peu de hauteur.

Et ce qui ne devait normalement pas se produire se produisit. La sculpture sur laquelle elle se trouvait commença à bouger toute seule... non en réalité une main immense l'avait saisie sans remarquer le petit être. Elle retourna l'objet, une action qui goutât la prise de Wing-Na sur ce support lisse. La petite asiatique tomba et roula sur la surface en bois fort heureusement avec bien plus de peur que de mal. Elle ferma les yeux et se mit la tête dans le creux de ses bras durant la chute et les tonneaux pour se protéger. Et ce n'est qu'une fois au calme qu'elle consentit à les ouvrir, pour voir avec surprise qu'elle se trouvait devant l'un de ses humains accoudé. Elle se figea un moment, ne sachant pas trop comment réagir avant de se contenter d'un petit signe de la main en guise de salutation en dessinant sur son visage un sourire un peu forcé.


    Un jour, je serais grande


Dernière édition par Leung Wing-Na le Mer 6 Mar - 19:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▌PSEUDO : .blacksheep
▌INSCRIT LE : 09/09/2012
▌AVATAR : Tom Hardy
▌CREDIT : Hareton
▌AGE DU PERSONNAGE : 34 ans
▌STATUT MATRIMONIAL : Célibaire
▌STATUT SOCIAL : Modeste
▌METIER : Agent immobilier
▌UN PETIT RP ? : La fiche d'abord !
▌CITATION : ?
▌MESSAGES : 130

MessageSujet: Re: La microgus qui tombait à pic { Declan et Wing-Na   Mar 5 Mar - 14:11


Citation à venir.



Un pas. Deux pas. Trois pas. Il aurait dû être rentré depuis une bonne heure à présent. Où pouvait-il bien être ? Avec qui ? Dans quelle situation s’était-il encore fourré ? Des questions qui envahissaient la tête de Declan au vue du peu d’éléments que lui avaient laissés Dean, son neveu, sur sa soudaine disparition. Il continuait de découvrir avec joie les inquiétudes d’un parent face à la rébellion de son poussin. Un vrai bonheur pour un homme qui n’avait jamais voulu d’enfant, et n’avait jamais pu les supporter. Pourtant, il se devait d’élever Dean, le fils de son frère décédé, du mieux qu’il le pouvait, même si cette tâche ressemblait plus souvent à un fardeau qu’à un bonheur de la vie de tous les jours. Au final, peut-être que la pendule avait seulement décidé de changer d’heure sans demander l’avis de son propriétaire. Declan en doutait fortement pour connaitre les habitudes nocturnes de son neveu. La machine était de nouveau lancée. Il allait tenter de battre son record de pas accompli en une nuit sur le plancher de l’appartement, puis il se retrouverait demain matin avec des cernes bien marquées pour n’avoir pu dormir de la nuit. Il galérerait ensuite avec de l’anticerne pour tenter de masquer son cauchemar récurent et restait un minimum présentable face à ses clients. Puis Dean rentrerait la bouche en cœur, irait se coucher avec l’intention de sécher l’école à nouveau, et Declan ne dirait tout simplement rien, trop habitué à lui trouver des excuses face à son comportement. Prendre la place d’un père décédé était une tâche beaucoup plus dure à accomplir qu’il n’y paraissait finalement.

Le temps était alors venu de rompre avec les codes que son train-train quotidien lui avait imposés depuis une semaine. Incapable de dormir, Declan attrapa le plan qui trainait depuis une éternité sur la table du salon, pour le lire rapidement en diagonale et pointait du doigt le premier nom du bar qui croisait son chemin. River Avenue serait la destination du jeune homme. Rejetant l’objet d’un geste brusque, il prit ensuite sa veste en cuir pour l’enfiler avant de sortir de son appartement. Aucun message sur son téléphone. Dean, pour un jeune adolescent, ne savait définitivement pas encore comment se servir du sien. Un comble me direz-vous. Dans un soupir de lassitude, Declan décida enfin d’arrêter de se faire des cheveux blancs pour apprécier avec délectation la fraicheur de l’hiver qui venait de se faire ressentir contre son visage. Glissant ses mains dans ses poches, il marcha tranquillement sans se soucier de l’agitation qu’il pouvait y avoir autour de lui, en direction de ce fameux bar où il comptait bien faire peau neuve avec un peu d’alcool dans les veines.
***
Quelques instants plus tard, Declan sirotait son troisième whisky dans le bar irlandais dans lequel il se trouvait. Le regard légèrement vitreux, il n’avait pas tout de suite pris conscience de la minuscule chose qui se trouvait non loin de sa main. Mais lorsque l’action fut faite, il ne put s’empêcher d’ouvrir de grands yeux effrayés et de crier aussi fort que ses cordes vocales le permettaient. « - Ahhhh un naiiiin ! » Tous les regards s’étaient alors tournés vers lui, surpris et interrogateurs, ils ne pouvaient que se demander ce qui venait de piquer le jeune homme. Une question à laquelle ils ne purent répondre dans l’immédiat, puisque Declan venait de tomber de sa chaise, s’évanouissant sous le coup de l’émotion.

C’est avec une gorge pâteuse et une douleur lancinante dans la nuque qu’il ouvrit les yeux quelques instants plus tard, entouré par quelques personnes du bar qu’il n’avait jamais vu. « - Tout va bien monsieur ? » « - Je crois. » Avec un peu d’aide bien mérité, il reprit place sur son siège, glissant une main tremblante sur son front, le regard à l’affût de cette petite chose qu’il pensait avoir vu. « - J’ai juste… eu une hallucination. L’alcool ne fait jamais bon ménage avec les médicaments, n’est-ce pas ? » Un rire mi-gêné, mi-apeuré venait de sortir de ses lèvres, tandis que son regard se reposait pour la énième fois sur le bar. « - Ca va aller, je vous remercie. » Finissant son verre d’une traite, il apprécia de se retrouver de nouveau seul même si les regards étaient toujours braqués sur lui. Soufflant doucement, il prit le temps de reprendre ses esprits, avant d’en conclure que ce verre serait son dernier, et que son cauchemar était terminé. Leung Wing-na n’existait pas, elle n’était qu’une invention créé de toute pièce par son esprit imbibé d’alcool. Et dieu merci, elle avait disparu.


made by pandora.




En construction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La microgus qui tombait à pic { Declan et Wing-Na

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BE CAREFUL ▬ Declan & Elias & Aubépine & Kathaleen
» Occupez-vous de vivre, ou arrangez-vous pour mourir + declan
» good morning sunshine (pv declan bowden)
» qui a dit que le romantisme n'existait plus? ► Declan & Zahara (terminé)
» DECLAN&JENNIFER- "Parlons autour d'un verre"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BANG Bandit BANG :: Les bars-